[ECON] Perspectives économiques 2013-2018

Bur-fed-Plan

Source: Bureau fédéral du Plan (Belgique)

Minée par la crise de la dette publique de certains de ses Etats membres, la zone euro est entrée en récession en 2012…

« Dans un contexte de crise de la dette européenne, la croissance mondiale a poursuivi son ralentissement en 2012 pour atteindre 3,2 % contre encore 4,0 % en 2011. Les craintes d’un éclatement de la zone euro et, partant, la nervosité des marchés financiers ont fortement miné la confiance des consommateurs et des producteurs. Ces facteurs, conjugués à des politiques budgétaires restrictives, ont débouché sur une récession aussi bien en
zone euro (-0,6 %) que dans l’ensemble de l’Union européenne (-0,3 %) et sur un ralentissement de la croissance des économies émergentes. Les Etats-Unis sont par contre parvenus à tirer leur épingle du jeu avec une
progression du PIB de 2,2 %. »

…et ne devrait que très graduellement en sortir dans le courant de 2013.

« L’activité économique dans la zone euro semble à présent se stabiliser et devrait très progressivement se renforcer dans le courant de l’année 2013. Toutefois, sur une base annuelle, l’économie de la zone euro se contracterait
encore légèrement en 2013 (-0,3 %) tandis que l’économie de l’Union européenne dans son ensemble stagnerait. De son côté, étant donné les économies importantes à réaliser au niveau de ses finances publiques,
l’économie américaine ne profiterait que partiellement de l’embellie sur son marché intérieur et au niveau mondial, si bien que la croissance du PIB américain n’excéderait pas 1,9 % en 2013. Au total, la croissance mondiale
ne dépasserait dès lors pas 3,3 % en 2013. »

A moyen terme, l’économie européenne devrait retrouver un sentier de croissance plus soutenue.

« Le redressement de la croissance européenne devrait se confirmer en 2014 et, pour autant que la confiance continue à se rétablir, la croissance pourrait avoisiner 1,1 % en zone euro et 1,3 % dans l’ensemble de l’UE. La croissance aux Etats-Unis devrait également repartir à la hausse et s’établir à 3,0 % grâce notamment à des exportations bien plus dynamiques, alors que la croissance du PIB chinois resterait robuste (environ 8 %) permettant au PIB mondial de progresser de 4,0 % en 2014. Le scénario macroéconomique retenu pour la période 2015-2018 suppose un rythme de croissance de l’économie mondiale de l’ordre de 4,5 % en moyenne annuelle. Pour la zone euro et l’UE, la croissance remonterait à 1,6 % et 1,8 %, respectivement, en moyenne sur la période, tandis que la croissance américaine serait de l’ordre de 3,3 %. »

[lire la suite]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s