Max Weber et la bureaucratie

Max Weber et la bureaucratie

« La théorie de la bureaucratie de Weber est l’une des théories les plus citées de l’histoire des sciences sociales. Que la sociologie internationale des organisations s’y intéresse de plus en plus, pour la critiquer ou pour l’accepter, que le courant du New Public Management la rejette en partie ou en bloc, les deux attitudes sont très souvent basées sur des malentendus et une connaissance insuffisante de l’œuvre de Max Weber. Le présent numéro de Trivium présente, d’une part, au public francophone un certain nombre d’analyses fondamentales de la théorie wébérienne de la bureaucratie, publiées par des auteurs allemands. De l’autre côté, deux travaux français récents sont présentés aux lecteurs germanophones intéressés par l’analyse wébérienne de la bureaucratie. Le choix des différents textes français et allemands a été fait en tenant compte du contexte de la réception dans le pays concerné. »

Source: Trivium, n° 7, 2010 | Revues.org

« Éditée par les Éditions de la Maison des sciences de l’homme avec le concours de partenaires allemands et français, la revue électronique Trivium publie des traductions d’articles. Elle se conçoit comme un instrument d’échanges, de coopération entre les communautés de recherche francophone et germanophone et de communication en sciences sociales et humaines. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s