[SOCIO][ANTHR] Mépris des animaux et racisme : une même logique

13624920082_SH247_258

« Naguère, les Noirs ont été comparés à des singes et les Juifs à de la vermine. Or, réfléchissant sur l’Holocauste, Theodor Adorno avait laissé entendre qu’un phénomène comme l’extermination des Juifs à Auschwitz commence lors­que l’on regarde un abattoir et qu’on laisse faire en se disant que ce ne sont que des animaux. » [lire la suite]

Source: Sciences humaines (cliquer ici pour les infos de disponibilité de la revue dans les Bibliothèques de l’UCL)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s